Lancement des travaux de concertation sur le plan national d’adaptation au changement climatique

Chantal Jouanno, secrétaire d’Etat chargée de l’Ecologie, a lancé, mardi 8 décembre 2009, les travaux de concertation sur le plan national d’adaptation au changement climatique.

“Une chose est d’ores et déjà avérée, l’impact du réchauffement sévira partout et nous affectera tous, en France y compris même si notre territoire n’est pas parmi les plus exposés. C’est pourquoi, à côté de la nécessaire action pour réduire les émissions de gaz à effet de serre, nous devons nous préparer à faire face aux conséquences de ce réchauffement en développant des stratégies d’adaptation”, a précisé Mme Jouanno.

Voulu par la loi Grenelle 1, ce plan national d’adaptation au changement climatique, attendu pour 2011, fixera des orientations sur des sujets tels que la lutte contre les inondations et l’adaptation des zones littorales, l’évolution des forêts, la question de l’eau et l’adaptation de l’économie notamment.

Il devra trouver sa déclinaison territoriale dans les futurs “schémas régionaux du climat, de l’air et de l’énergie” proposés par le projet de loi Grenelle 2, en cours d’examen au Parlement, et dans les “Plans climat énergie territoriaux”. Ces derniers devront être établis par les départements, communautés urbaines, communautés d’agglomérations, communes et communautés de communes de plus de 50.000 habitants avant 2012.

Le ministre a souhaité que la préparation de ce plan soit précédée d’une vaste concertation avec tous les acteurs du Grenelle, ayant pour but “de mobiliser l’ensemble des pouvoirs publics, des acteurs privés et de la société civile pour que l’adaptation soit reconnue au même titre que l’atténuation (limitation de nos émissions de gaz à effet de serre) et de recueillir les avis et les recommandations pour la définition du plan national d’adaptation au changement climatique”. La coordination de cette concertation sera assurée par le président de l’Observatoire national sur les effets du réchauffement climatique (ONERC), Paul Vergès.

Pour plus d’informations, cliquez ici.

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.