Inattendu : la Russie s’engage à réduire ses émissions de 20 à 25% d’ici 2020

La Russie a annoncé cette semaine, de manière inattendue, une réduction des émissions de gaz à effet de serre de 20 à 25% d’ici 2020, par référence à 1990. Elle a ainsi considérablement augmenté le niveau qu’elle s’engageait jusque là à atteindre (10-15%), et ce, un mois avant la conférence sur le changement climatique.

Cet engagement est en dessous des 20-30% proposés par les 27 Etats de l’Union Européenne mais cela s’explique par le fait que l’augmentation des émissions de CO2 en Russie devra se poursuivre au-delà de la prochaine décennie car l’industrie soviétique s’est effondrée en 1990 et doit, à l’heure actuelle encore, être reconstruite.

Le Président de la Commission Européenne Jose Manuel Barroso a accueilli cette décision : « J’ai demandé à mon équipe de coopérer étroitement avec nos collègues russes afin de mettre au point les détails du nouvel engagement de la Russie ».

Arborant un écusson sur lequel est inscrit « 2°C » sur son revers –le niveau de température qui, d’après les scientifiques, ne doit pas être dépassé si l’on veut éviter un désastre climatique -, le Président russe Dimitry Medvedev, selon lequel la Russie a pris la menace du changement climatique très au sérieux, a annoncé qu’il souhaite continuer d’œuvrer pour la réduction des émissions.

N’oublions pas que la Russie est l’un des plus importants émetteurs de CO2, et que dès lors, le pays a un rôle important à jouer si la planète veut parvenir à un accord sur le climat à Copenhague.

Le Premier ministre Vladimir Poutine a affirmé que la Russie voulait s’engager activement dans la lutte internationale contre le changement climatique et les autres problèmes environnementaux. « Notre pays a d’abondantes ressources naturelles, ce qui va de pair avec une responsabilité spéciale de maintenir un équilibre écologique au niveau de la planète », a ajouté Poutine. « Nous avons franchi le premier pas vers une ‘économie verte’ et un développement durable ».

Pour plus d’informations, cliquez ici

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.