Bilan de l’éco-prêt à taux zéro : des français impliqués

Gros consommateur d’énergie en France, le secteur du bâtiment consomme plus de 40% de l’énergie finale, et émet plus de 23% de gaz à effet de serre. Face à ce constat, le gouvernement s’est lancé, avec le Grenelle de l’Environnement, dans une politique de réduction des consommations énergétiques dans ce secteur. Cela s’est traduit par la mise en place, depuis avril 2009, de l’éco-prêt à taux zéro, dispositif permettant de financer les travaux d’économie d’énergie dans les logements à vocation de résidences individuelles.

Après six mois, un premier bilan  fait état de 50 000 éco-prêts à taux zéro souscrits par les français, dont le montant moyen s’élève à 16 500  €. Le nombre de 200 000 éco-prêts pourrait être atteint d’ici fin 2010.

Les travaux entrepris grâce au prêt concernent essentiellement le remplacement des fenêtres combiné à l’amélioration du système de chauffage, l’isolation de la toiture, et enfin le recours aux énergies renouvelables pour la production de chauffage.

Sources: http://www.developpement-durable.gouv.fr/article.php3?id_article=4390

http://www.copenhague.developpement-durable.gouv.fr/copenhague/

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.