Les trajets Paris-banlieue sont les plus pollués pour les automobilistes franciliens

Airparif et Afsset ont mené une étude sur la pollution de l’air dans un habitacle de voiture sur la région de l’Ile de France. Ils ont notamment mesuré la concentration de dioxyde d’azote (No2) et de particules ultrafines (< 1 µm).

Les résultats démontrent que les trajets banlieue-Paris sont  plus pollués que les trajets internes à Paris. Ce résultat s’explique notamment par la densité du trafic, par l’aménagement du territoire ( les tunnels où la pollution est supérieur entre deux et cinq fois) et enfin par le type du véhicule qui nous précède.

En conclusion, ces résultats dépassent les recommandations de l’OMS sur le niveau de pollution.

Pour plus d’informations, cliquez ici

Vous aimerez aussi...

1 réponse

  1. Whitebeam dit :

    Les feux de cheminées contribueraient autant à la pollution que le trafic routier. L’arrêté préfectoral les interdisant a pourtant été annulé en janvier 2015.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.