Energies vertes et urbanisme: accessible à tous ?

C’est ce que tente de prouver une coopérative de logement du sud-est de Londres, à Sanford Walk, en passant aux énergies vertes à moindre coût.

Bâti sur une friche industrielle dans les années 70, sur le chemin des fumées d’un des incinérateurs géants de Londres, ce quartier très couru par les artistes s’est transformé en six ans en l’un des meilleurs exemples anglais de quartier écologique. Le principal témoin est la réduction de 60% des émissions de carbone entre 2003 et 2009.

Et à quel prix ? Au lieu des 1,5 millions de livres nécessaires aux premiers projets proposés, le coût final des rénovations s’est élevé à 900 000 livres, payé principalement par les fonds de la coopérative, mais aussipar EDF Energy et le programme C60 de l’EST, et par les 129 habitants eux-mêmes qui ont ajouté 5 livres à leur contribution hebdomadaire. Qui dit mieux ?

Pour plus d’informations, cliquez ici.

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.